Le Mouvement de la Paix appelle au succès de la manifestation du 17 octobre pour la régularisation des sans-papiers et la fermeture des centres de rétention

Publié le par anonyme

 

Les réfugiés (es) et les migrants (es) fuient les guerres et la misère. Solidarité!
 
A l'appel de 20 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des Solidarités (dont est membre le Mouvement de la Paix), des Etats Généraux des Migrations et de plus de 230 organisations, des Sans-Papiers marchent à partir du 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre. L’appel, signé par le Mouvement de la Paix, souligne que « parce qu'il s'agit de liberté et de solidarité, nous manifesterons le 17 octobre en hommage à toutes les victimes du colonialisme, du racisme et des violences de la police, en hommage à toutes les victimes des politiques anti-migratoires et des contrôles au faciès. Parce qu’il s’agit tout simplement d’égalité nous manifesterons pour imposer enfin la régularisation de tous et toutes les Sans-Papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour tous et toutes. »
 
Le Bureau National du Mouvement de la Paix appelle à contribuer au succès de la marche du 17 octobre. Il souligne par ailleurs que les migrants, les réfugiés, les populations déplacées fuient les guerres et la misère.
 
Au-delà de cette marche et des revendications de régularisation des sans-papiers, de fermeture des centres de rétention administrative, le Mouvement de la Paix appelle le gouvernement français à agir avec détermination pour un nouvel ordre international basé sur les valeurs constitutives de la culture de la paix. En effet un autre monde est possible et nécessaire, un monde de justice, de solidarité, de fraternité, de respect des droits (à un logement décent, à l’accès aux soins, à la santé, à un emploi durable…) et de paix.
 
Ce monde ne peut se construire sans une diminution conséquente des dépenses militaires, la fin du commerce des armes et la fin de la militarisation des relations internationales.
 
Une des solutions est d’en finir avec les inégalités de développement, avec les rapports de domination économiques et militaires qui à travers la faim, la dette, le mal développement, la désintégration des Etats, les conflits, contraignent des populations entières à fuir sur les chemins de l’exil. Sur ces chemins elles ne trouvent le plus souvent que misère, violences et négation des droits humains les plus élémentaires. Solidarité !
Le Mouvement de la Paix
Le 13 octobre 2020
 
Contacts :
Edith Boulanger : edith.boulanger@mvtpaix.org
Roland Nivet : roland.nivet@mvtpaix.org
Porte-paroles nationaux du Mouvement de la Paix

Publié dans Migrants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article