Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat

Publié le par anonyme

Intervention de Christiane Combe Pour le Mouvement de la Paix

Le 21 septembre, c'est la Journée Internationale de la Paix décidée par l'ONU (Organisation des Nations Unies, qui regroupe 193 pays). C'est pour nous associer à cette journée que nous sommes ici, vous, les enfants et les adolescents, nous les adultes. Pour dire encore une fois, combien la paix, c'est important, parce que la paix, c'est la vie. « Cette journée incarne », dit le Secrétaire Général de l'ONU, Antonio Guterres, « notre aspiration commune à mettre fin aux souffrances inutiles causées par les conflits armés ».

C'est vrai qu'entre nous, dans la cour, dans la rue, dans le village, dans le pays, entre deux ou plusieurs pays, il peut exister une dispute, une querelle, ce que l'on peut appeler un conflit. Le conflit entre nous peut se régler par une explication, autour d'une table, par des discussions. Entre les pays, ces conflits peuvent déclencher une guerre... qui se termine toujours par des négociations, mais la guerre peut durer 8 jours, 1 mois, 1 an, 4 ans (1914-1918), 100 ans (entre la France et l'Angleterre, vous l'apprenez à l'école.) Entre-temps, des centaines, des milliers, des millions de victimes, dont la plupart sont des civils, des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards, et des milliers d'autres qui fuient pour survivre.

Et pourquoi ces guerres ? L'histoire nous l'enseigne : religions, conquêtes pour récupérer des richesses, autrefois esclaves ou argent, aujourd'hui pétrole, contrôle du commerce, argent toujours. Ce dont on peut être sûrs, c'est que les seuls vrais gagnants sont les marchands d'armes qui, eux, ne risquent rien et sont bien à l'abri...

Le Mouvement de la Paix, en France, depuis sa création en 1948, s'est donné pour but d'essayer d'éviter que les conflits ne dégénèrent en guerres. Comment ?

D'abord, en rappelant sans cesse qu'il n'y a qu'un moyen d'éviter qu'un conflit ne dégénère en guerre, c'est l'ouverture de négociations sous le contrôle de l'ONU, et non les menaces. Un grand pays se grandit encore s'il aborde tout conflit par la voie de la négociation, et s'il s'efforce de conduire la négociation jusqu'à la paix. Il n'y parvient pas toujours, mais au moins faut-il commencer de cette manière !!!

Ensuite, nous appelons nos concitoyens à peser sur notre gouvernement pour l'arrêt des ventes massives d'armes, et pour la ratification du traité d'interdiction des armes nucléaires, signé le 7 juillet dernier à l'ONU par 122 pays. Nous disons que la France se grandirait si elle était l'un des premiers pays à le ratifier !

Enfin, notre Mouvement de la Paix, riche de ses milliers d'adhérents, essaie de convaincre les gouvernements et les peuples de mettre en place une culture de paix. Nous disons : « Ce n'est pas la culture de la guerre et de la violence qui doit être enseignée, mais la culture de paix ». C'est Antonio Guterres qui le souligne dans son message : « Pour réellement instaurer la paix, il faut créer du lien, combattre la discrimination et défendre les droits fondamentaux de chacune et de chacun ».

Alors, oui, pensons, dans nos comportements quotidiens, à la culture de paix ; et disons-nous bien que si nous parlons assez forts, nous pouvons obliger les gouvernements à s'engager dans la construction de la paix.

Christiane Combe

ARGENTAT 21 SEPTEMBRE 2017

Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat
Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat
Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat
Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat
Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat
Cérémonie de l'arbre de la Paix à Argentat

Publié dans JIP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article