New York, ONU 2017 : Une nouvelle étape vers un Traité d'interdiction des armes nucléaires

Publié le par anonyme

Le 27 mars 2017 à l’ONU (New York), a commencé une nouvelle étape dans le chemin vers un Traité d’interdiction des armes nucléaires. En effet, à travers la résolution 71/258 votée par l’Assemblée Générale de l’ONU le 23 décembre 2016, les Nations unies ont décidé : « d’organiser, en 2017, une conférence des Nations unies pour la négociation d’un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires en vue de leur élimination complète ».

Comme pour toutes les autres étapes, l’appui et le soutien des peuples et des opinions publiques sont nécessaires car les embûches ne vont pas manquer, en particulier venant des États dotés de l’arme nucléaire.

Cela a commencé hier par une conférence de presse spécifique des USA (politique Trump pour s’opposer au processus engagé par les Nations Unies).

Comme vous pourrez  le constater, la France, malheureusement, s’associe à la démarche des USA. Nous aurions préféré que la France dise son accord avec le Président Chinois qui, à Genève le mercredi 18 janvier 2017, a fait une déclaration extrêmement importante par laquelle il a déclaré que la Chine était favorable à une élimination totale des armes nucléaires.

Compte tenu de l’importance que revêt la présence à cette conférence d’un maximum d’ONG qui agissent depuis des années pour le désarmement nucléaire, le Mouvement de la Paix a jugé important de créer les conditions pour être accrédité afin de  participer à cette conférence. L’objectif est de porter les luttes antérieures et d’agir avec l’ensemble des organisations présentes pour faire pression sur les États en montrant que les objectifs de cette conférence recueillent l’assentiment des opinions publiques dans le monde entier.

Notre représentant à cette conférence est un jeune adhérent du Mouvement de la Paix de 24 ans, Henry-Xavier Hofbauer, titulaire d’un Master en Histoire des Relations internationales préparé à Sciences Po Rennes et Strasbourg. Son accréditation a été obtenue rapidement grâce à Arielle Denis (présente au titre d’Ican International et du Bureau International de la Paix (BIP)) et au réseau ICAN.

 

Lire la suite

 

Vous pouvez aussi suivre ses chroniques régulières :

Si vous voulez nous aider à couvrir les coûts de cette délégation, merci de contribuer par des dons ou en rejoignant le Mouvement de la Paix.

Si vous n’avez pas encore signé la pétition pour un traité d’interdiction des armes nucléaires et le gel des programmes de modernisation c’est le moment de le faire !

Sur le même sujet :

Comité de Manosque : Peul Quilès en combat contre l’arme nucléaire


COMPTE RENDU DE LA PREMIERE JOURNÉE (LUNDI 27 MARS 2017)

La France a décidé de suivre les US dans le boycott des négociations. ICAN et les ONG dont le Mouvement de la Paix, ont décidé de riposter par la campagne #NuclearBan

Pour la France, les conditions de sécurité pour un traité d’interdiction ne sont pas réunies

Le communiqué d’ICAN France : Lundi 27 mars s’ouvrent à l’ONU les négociations pour un traité d’interdiction des armes nucléaires conduisant à leur élimination totale.

Liste des Etats qu’Arielle Denis et Henri-Xavier Hofbauer vont tenter de convaincre de s’impliquer positivement dans le processus d’écriture du Traité d’interdiction des armes nucléaires (sachant que 115 Etats étaient présents le jour de l’ouverture de cette conférence le 27 mars 2017) : Benin, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Mali, Seychelles, Mauritanie.

Remarque du Secrétariat national du Mouvement de la Paix : “Pas besoin d’être géopoliticien pour voir qu’il s’agit d’États que la France a dans son aire “d’influence”, bon courage à nos représentants !”

source: http://www.mvtpaix.org/wordpress/en-direct-de-lonu-et-de-new-york/

Publié dans communiqué

Commenter cet article