Contre l'augmentation du budget de la défense : Lettre ouverte adressée aux parlementaires

Publié le par anonyme

Lettre ouverte
Adressée à tous les membres du Parlement français (Sénateurs et Députés)
par le Collectif national « En Marche pour la Paix »

___________________________________________________________________________________________

Les orientations budgétaires en matière militaire doivent se lire dans une perspective pluriannuelle. 

Ainsi, en septembre 2016, lors de la clôture de l’Université d’été de la défense à Paris, les responsables politiques présents (Premier Ministre et Ministre de la défense) ont appelé à une augmentation rapide et forte du budget de la défense.

L’objectif, affirmé également dans les comptes rendus des commissions défense du Sénat et de l’Assemblée Nationale, est clairement d’aller vers des augmentations fortes du budget de la défense (de 31,6 milliards en 2016 à 41 milliards d’euros dès 2020 (hors pensions), soit de 1,78 % à 2% du PIB comme le demande l’OTAN.)

La perspective posée sur plusieurs années est bien de passer à un quasi doublement des dépenses consacrées à l’arme atomique pour renouveler une fois de plus l’ensemble de la flotte de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (les engins étant des bombes atomiques !) et d’aboutir d’ici 2020 à une augmentation du budget de la défense de l’ordre de 10 milliards d’Euros, soit une augmentation de 31%.

« Le principal facteur qui sous-tend cet appel tient au fait que le coût de la dissuasion nucléaire va doubler pour atteindre 6 milliards d’euros par an à l’horizon 2030 », Le Monde du 26/09/2016.

Autant nous sommes soucieux de la sécurité de la France et des Français, autant nous sommes opposés aux choix proposés par le gouvernement en ce domaine.

C’est pourquoi le collectif national « En marche pour la paix » fort de plus de 100 organisations a alerté l’opinion publique sur la base du texte joint en annexe qui a été soumis à pétition
[www.mvtpaix.org/wordpress/petition-en-marche-pour-la-paix-stop-la-guerre-stop-les-violences/].

En quinze jours : plus de 5000 personnes ont apporté leur soutien à cette démarche.

Nous avons décidé de poursuivre cette action tant que le processus budgétaire n’est pas achevé et nous comptons aujourd’hui près de 7000 soutiens acquis à notre démarche.

Par ailleurs, nous déplorons le vote négatif émis par la France le 27 octobre 2016 contre la résolution adoptée par une commission des Nations Unies visant « à faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire » en vue de l’élaboration d’un traité d’interdiction des armes nucléaires.

Ce vote est contraire aux engagements de la France aux termes de l’article 6 du Traité sur la Non Prolifération des armes nucléaires (TNP) qui prévoit l’engagement de la France dans un processus de désarmement nucléaire. Un prochain vote doit avoir lieu à l’ONU courant décembre, nous vous demandons d’intervenir auprès du Président de la République pour que ce vote soit positif en faveur d’un Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Pour toutes ces raisons et en particulier des éléments portés par la pétition précitée, nous vous appelons en tant que parlementaires à ne pas voter pour un budget qui est une première étape vers des objectifs que nous dénonçons et qui sont contraires à la sécurité du peuple français alors que par ailleurs, l’argent semble manquer pour la satisfaction de besoins sociaux élémentaires.

Nous ne manquerons pas de rendre publiques vos réponses.

Cordialement,

Pour le Collectif national En Marche pour la paix

Roland NIVET –Michel THOUZEAU

 

Publié dans communiqué

Commenter cet article