Le Mouvement de la Paix déplore l'élection de Donald Trump comme Président des Etats-Unis

Publié le par anonyme

 

Le décompte très serré des votes individuels donne une avance de plus de 700 000 voix à Hillary Clinton sur son concurrent Donald Trump. Mais le système électoral avec le passage par Etat aux "grands électeurs", sans application de la proportionnelle (à l'exception mineure du Maine et du Nebraska), fait que ce score devient 290 pour D. Trump contre 228 pour H. Clinton.

Celui qui est élu a mené une campagne de caractère raciste et sexiste, homophobe et xénophobe, autoritaire et obscurantiste, anti immigrés, soutenue par le Ku Klux Klan et les Églises évangélistes.
Ses diatribes grossières et ses annonces réactionnaires ont montré son vrai visage. Une partie de la population partageant ses idées rétrogrades s'est mobilisée (des couches moyennes blanches craignant un déclassement, des habitants ruraux ou périurbains abandonnés des services publics, des travailleurs menacés dans leur emploi ou l'ayant déjà perdu ...). Il a aussi surfé sur la situation dramatique de millions de gens victimes de l'ultralibéralisme, des fermetures d'entreprises et des délocalisations, inquiets pour leur avenir dans une aggravation spectaculaire des inégalités sociales.

Par ailleurs, ses promesses démagogiques de relocaliser ces entreprises parties à l'étranger et de reprise économique par la rénovation des infrastructures des bâtiments publics, des services et des transports ont trouvé l'oreille d'une partie mystifiée des populations. 
Ces mesures seraient de nature à commencer la sortie de la crise, encore faudrait-il qu'elles soient mises en œuvre au profit de la population, de l'emploi local, des services publics, sans effet d'aubaine pour un entrepreneur multimilliardaire tel que Trump, insatiable déclaré dans sa volonté d’accumulation de richesse.
 
La campagne de Bernie Sanders lors des primaires démocrates montrait déjà qu'il fallait agir d'urgence contre les dégradations sociales et écouter leurs victimes. Il fut vainqueur dans 22 États face à Hillary Clinton mais cette dernière, retenue finalement comme candidate du Parti Démocrate, était déjà très contestée, trop liée à Wall Street, peu nette, avec son mari et leur Fondation Clinton, dans les finances de leurs activités, trop "faucon" dans les relations internationales et les conflits actuels.

L'avenir est incertain :
- lourd de dangers sur les questions sociales aux Etats-Unis en particulier avec des majorités du Parti Républicain au Sénat et à la Chambre des Représentants, et avec la prochaine nomination du 9éme juge de la Cour Suprême qui rendra majoritaire sa partie la plus conservatrice. Il faut craindre des conclusions institutionnelles déplorables pour certains problèmes sociaux et humains (peine de mort, droit à l'interruption de grossesse, port des armes, mariage homo, lutte contre les discriminations et ségrégations, régularisation des immigrés, avenir de la couverture sociale et médicale etc.) et la mise en danger aussi pour l'accord de Paris contre le réchauffement climatique, problème planétaire qui ne doit pas être nié par un pays aussi impliqué que les Etats-Unis.
- plein d'interrogations sur les possibles remises en cause de l'Alena et des négociations sur le Tafta ou un traité transpacifique. Même expectative dans les futures relations internationales, alors qu'il faut les faire sortir des affrontements, des stratégies de la tension, des rodomontades, de l'inféodation à l'OTAN et aller vers des solutions politiques, des démarches diplomatiques et des conférences pour des solutions concertées pour la résolution, à la racine, des difficultés créant les affrontements guerriers, les menaces terroristes et les exodes de population.

Le peuple des États-Unis comporte, nous le savons, des forces pacifistes, antiracistes, démocratiques, progressistes importantes. Soyons persuadés qu'elles trouveront, dans le contexte grave postélectoral, le chemin pour exprimer et défendre leurs aspirations et leurs exigences.

 

A Saint-Ouen, le 23 novembre 2016
(déclaration qui avait été rédigée le 10.11.2016)


Le Mouvement de la Paix

Contact : 
Raoul Alonso au 06 13 22 72 52

 
Plus d’infos sur www.mvtpaix.org

Publié dans élections, paix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article